Cajamarca – Du 13/05 au 15/05/2015

« Je ne sais pas où je vais, ça je ne l’ai jamais bien su, mais si jamais je le savais, je crois bien que je n’irai plus » 

La Rue Kétanou, « Où je vais »

Je ne sais pas pourquoi je voulais venir dans cette ville à vrai dire. Peu de routards y vont mais j’ai décidé d’y aller tout de même. Un vol Iquitos Lima puis un bus de nuit LimaCajamarca pendant 15h30 et m’y voilà !

(suite…)

Iquitos et expédition en Amazonie – Du 06/05 au 12/05/2015

« Partir, c’est quitter son cocon, ouvrir ses ailes et s’envoler. C’est s’apercevoir qu’on n’est pas les seuls sur la planète, qu’on ne sait pas tout comme on le pensait. On devient plus humble, plus tolérant, un peu plus intelligent. »    

Pierre Fillit

Iquitos… Plus grande ville du monde inatteignable par la route (400 000 habitants). C’est un sacré bordel et moche ! Il n’y a aucune voiture quasiment, que des motos-taxis qui font un bruit de dingue.

(suite…)

Trajet vers l’Amazonie – Du 03/05 au 06/05/2015

« Dans 20 ans, vous serez plus déçu par ces choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors larguez les amarres. Mettez les voiles et sortez du port ô combien sécurisant. Explorez. Rêvez. Découvrez »    

Mark Twain

Iquitos est la plus grande ville au monde inatteignable par la route, située au cœur de l’Amazonie péruvienne. De cette ville, on peut partir assez loin dans la forêt et voir un tas de trucs, loin du bruit des grandes villes. D’où l’intérêt d’y aller !

(suite…)

Chachapoyas – 28/04 au 03/05/2015

Après une nouvelle nuit dans le bus, j’arrive à Chachapoyas, dans la région Amazonas. Je me rapproche doucement mais sûrement de l’Amazonie. J’ai trouvé un bon hôtel fréquenté principalement par des péruviens, des espagnols et des argentins, à 4 euros la nuit (pas cher le Pérou pour se loger !).

Chachapoyas est une petite ville de 30 000 habitants perdue au milieu de nulle part. Ça fait du bien de retrouver le calme après les grandes villes précédentes.

(suite…)

Piura et Chiclayo – Du 23 au 27/04/2015

Me voilà désormais au Pérou !

J’ai passé la frontière à 2 heures du mat’. On m’avait prévenu que c’était une frontière assez surveillée et pouvant être dangereuse. Bah en fait pas du tout ! Côté Équatorien, il y a deux cabanons de chantiers servant de poste de contrôle. Après, on passe le pont international à pied pour arriver côté Péruvien où c’est un peu près la même chose !

(suite…)