« Nous devons être le changement que nous voulons pour le monde »    

Mahatma Gandhi

Après 1h30 de bus seulement depuis Santiago, j’arrive à Valparaiso, ou Valpo. Je me fais aborder dans la rue par un français qui vit ici et me donne le nom d’un hôtel pas cher. Parfait !

Valparaiso est une ville au bord de la mer entourée de collines. C’était un port très important auparavant, mais ce n’est plus le cas depuis la création du canal de Panama.

C’est une ville absolument magnifique… J’ai passé des heures à me promener dans ce labyrinthe.

En plus, le cadre est unique avec le Pacifique et les maisons de toutes les couleurs sur les collines.

Se perdre dans le labyrinthe

Pour découvrir cette ville, le mieux est de s’y perdre. Tant mieux car il n’y a rien de plus simple ! Normalement, j’ai plutôt un bon sens de l’orientation mais ici j’ai eu du mal à prendre mes repères ! Il y a des petites ruelles partout, des escaliers et des funiculaires qui montent dans tous les sens à l’assaut des collines. Ce qui fait qu’on tombe par hasard sur un petit coin super joli.

C’est vraiment plaisant une ville comme ça, avec toutes ces couleurs.

La capitale mondiale du street art

C’est surtout un musée à ciel ouvert car il y a des graffitis splendides absolument partout. Plein de maisons, ou des façades entières d’immeubles sont recouvertes de graffitis, et même les camions poubelles !

Chili Valparaiso street art
Chili Valparaiso street art
Chili Valparaiso street art

C’est une volonté de la mairie de Valpo de faire ça. Quelle bonne idée ! C’est tellement plus beau que des murs blancs/gris tout tristes. Beaucoup de villes devraient s’en inspirer !

Chili Valparaiso street art

L’Isla Negra

Un autre endroit connu du coin est l’Isla Negra (ce n’est pas une île, contrairement à ce que l’on pourrait croire), à 80km au sud de Valpo.

C’est ici que Pablo Neruda, poète chilien considéré comme le plus grand d’Amérique Latine, avait une de ses trois maisons. Les deux autres étant à Santiago et dans le centre de Valparaiso. Beaucoup de personnes disent que celle de l’Isla Negra est la plus belle.

Elle est au sommet d’une colline, au bord de la mer. A l’époque, elle était complètement isolée. Ça devait être un vrai petit paradis !

Chili Isla Negra Pablo Neruda

Il était passionné par la mer, et ça se voit à travers sa maison avec toutes les baies vitrées pour observer l’océan.

Chili Isla Negra Pablo Neruda

Il collectionnait tout un tas de trucs aussi : des proues de navires, des coquillages, des maquettes de bateaux…

De plus, la maison est vraiment jolie avec des salles en forme de pièces de bateau ou de wagons.

La légende Pablo Neruda

La visite avec l’audioguide est vraiment intéressante. Très tôt, il a eu des responsabilités politiques et a été consul partout dans le monde, notamment en Asie et en France. Il était membre du Parti Communiste chilien et proche de Salvador Allende. En parallèle, il écrivait et a reçu le Prix Nobel de Littérature.

Il a vécu à l’Isla Negra jusqu’au 11 septembre 1973, date du coup d’état du général Pinochet. Atteint par le cancer, il meurt le 23 septembre à Santiago. La nouvelle de la mort d’Allende l’avait profondément affecté… Certains disent même qu’il est mort de tristesse.

Les militaires de la dictature ont confisqué et fermé la maison, et brûlé une grande partie des livres. C’est seulement en 1992 que Pablo Neruda a pu être enterré ici, à côté de sa femme et face à la mer, comme il le souhaitait.

Chili Isla Negra Pablo Neruda

Mais en 2013, son corps a été exhumé afin de vérifier les causes de sa mort. En effet, certains suspectent une injection létale. Car être ami d’Allende et communiste à l’époque de Pinochet, c’était avoir déjà un pied dans la tombe…

C’est un poète que je ne connaissais absolument pas avant de venir au Chili, mais il est vraiment connu et admiré ici. Du coup, la visite de sa maison était très intéressante.

Chili Isla Negra Pablo Neruda

Pour rentrer à Valpo, je fais du stop et un couple de chilien me ramène à bon port.

Rassemblement festif

Valparaiso est la ville la plus dynamique sur le plan culturel que j’ai vu durant mon voyage. Pour cause, il y a énormément de jeunes ici. L’ambiance est bohème avec des gens qui jouent de la musique dans la rue, qui font de la peinture ou du dessin… Je suis fan de ces ambiances !

Chili Valparaiso street art

Le soir, les petites places sont investies par des jeunes. Ils jouent de la guitare, de l’accordéon… Certains font des jonglages, du monocycle… Beaucoup d’autres, comme moi, viennent juste voir et participer à la fête. Ça trinque, ça parle, ça chante, ça rigole… Un vrai spectacle !

Quand la police débarque, tout le monde se barre, et revient 5 minutes après quand les flics sont partis ! J’ai passé vraiment de bonnes soirées et rencontré des gens adorables, drôles et intelligents.

Chili Valparaiso street art

Mais maintenant, il est temps de continuer de descendre : direction la région des lacs du Chili, la plus belle région paraît-il ! Au programme, randonnées dans les environs de Pucón, et à partir du 7 octobre, trois semaines de volontariat dans une ferme écologique totalement perdue au bord d’un lac !

Catégories : Chili

3 commentaires

Pai - Du 17/01 au 21/01/2018 - Y a qu'à rêver · 16 décembre 2018 à 20 h 07 min

[…] graffiti à Valparaiso […]

Buenos Aires : toutes les visites de cette ville géniale - Y a qu'à rêver · 20 décembre 2018 à 13 h 36 min

[…] de nombreux graffitis très bien fait et engagés. Vraiment un petit air de Valparaiso, au […]

Amman : premiers pas et visites en Jordanie - Y a qu'à rêver · 27 décembre 2018 à 15 h 22 min

[…] a été construite sur plusieurs collines, comme Valparaiso au Chili. Ça monte et ça descend souvent ! Mais les petites ruelles en escalier ont du charme et […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :