De retour à Yogyakarta, là où j’étais arrivé à Java. Je n’avais pas vu grand chose de la ville la première fois, me focalisant sur les deux temples connus des environs. J’avais donc deux objectifs ici : me reposer après mon périple vers les volcans, et voir à quoi ressemblait ce centre-ville.

Le pro de la sieste

Le premier objectif a été facile à atteindre. Quand il s’agit de me reposer, dormir, faire la sieste…je suis toujours très motivé et d’un niveau inégalable ! J’ai logé dans un petit quartier sympa en plus, au sud de la gare ferroviaire. Chose incroyable : jamais été réveillé par le muezzin hurlant à 4h du mat’ ! C’est assez exceptionnel pour être souligné puisqu’il est difficile d’être éloigné d’une mosquée… En effet, il n’y a pas de mosquée immense mais plutôt une multitude de petites mosquées toutes les 2 rues..!

Dieu obligatoire pour tout le monde

Les indonésiens sont en effet très croyants, ce qui est d’ailleurs obligatoire. La loi autorise toutes les religions, mais l’athéisme est interdit ! Ainsi, il vaut mieux ne pas dire à un indonésien que vous ne croyez pas en Dieu car il ne comprendrait vraiment pas et pourrait être choqué. Depuis que je suis sur Java, quatre personnes m’ont déjà dit que je devais être musulman car j’avais un look arabe avec ma peau bronzée, ma barbe, et mon keffieh palestinien !

Pour ce qui est des visites, j’ai tellement bien dormi que je n’ai pas pu voir le lieu le plus connu de Jogja : le Kraton, ou Palace du Sultan. Le Territoire de Yogyakarta a toujours son Sultan, très respecté de la population. Il est possible de visiter son palais mais il ferme à 13h… Trop tôt pour moi, tant pis !

Java Yogyakarta

J’ai tout de même visité un autre bâtiment important : le Taman Sari, appelé également le Water Castle.

Java Yogyakarta Taman Sari

Cet édifice avait une fonction militaire avec le fort, mais aussi religieuse avec une mosquée souterraine. La visite est agréable car pas beaucoup de monde à part des indonésiens souriants.

Java Yogyakarta Taman Sari

Dans les rues de Jogja

Autour de ces deux bâtiments importants se trouve un petit quartier super pour se balader et se perdre dans les ruelles. On est en plein centre-ville mais la circulation a disparu, le linge est étendu directement dans la rue… C’est aussi un quartier d’artistes avec de nombreux graffitis sur les murs.

Java Yogyakarta street art

Ça a été l’occasion pour moi d’en rencontrer un et d’échanger avec lui après qu’il m’ait offert un thé.

Java Yogyakarta street art

Enfin, pour revenir à mon auberge, je suis passé par l’avenue Malioboro que les locaux aiment appeler les Champs-Élysées de Jogja. C’est une avenue très commerçante avec des échoppes qui se succèdent, mais contrairement à la grande avenue parisienne, ce n’est pas le luxe ! Ça grouille de vie, de vendeurs ambulants, de taxis…

Java Yogyakarta Malioboro

En route vers Karimunjawa !

Je ne reste pas plus longtemps à Jogja car la fin du ramadan m’oblige à changer constamment mes plans ! Je souhaite aller aux îles Karimunjawa, difficilement accessibles mais paradisiaques paraît-il. Cependant, les liaisons maritimes vont être suspendues plusieurs jours pendant les festivités de l’Aid El Fitr (fin du ramadan), donc pas de temps à perdre ! Par hasard, je rencontre deux françaises à mon auberge, Salomé et Colombe, avec les mêmes plans. Après avoir trouvé une solution pour les transports, départ le 10 juin à 23h !

Bye-bye Jogja !

Java Yogyakarta street art
Catégories : Indonésie

5 commentaires

Le Bromo en scooter - Du 02/06 au 05/06/2018 - Y a qu'à rêver · 13 décembre 2018 à 14 h 34 min

[…] le visiter, la plupart des voyageurs choisissent la facilité en prenant un tour organisé depuis Yogyakarta, Surabaya ou autre grosse ville. Ces tours ont des prix assez compétitifs et évitent […]

Les îles Karimunjawa - Du 11/06 au 17/06/2018 - Y a qu'à rêver · 13 décembre 2018 à 18 h 24 min

[…] de trajet pour les atteindre. J’y suis allé en compagnie de deux françaises rencontrées à Jogja, Salomé et […]

Vivre au rythme local à Batu Karas - Y a qu'à rêver · 13 décembre 2018 à 19 h 15 min

[…] Batu Karas, un petit village de 3 000 âmes sur la côte sud de Java. Depuis Jogja, encore une journée de transport avec un premier bus pour aller à Pangandaran, puis un autre pour […]

Bandung : une ville calme, l'alternative à Jakarta - Y a qu'à rêver · 13 décembre 2018 à 19 h 32 min

[…] croise peu de touristes dans les rues de cette ville, contrairement à Jogja. Pourtant, je l’ai trouvé plutôt agréable pour se balader à la découverte des beaux […]

Visiter les temples de Java : Borobudur et Prambanan - Y a qu'à rêver · 30 décembre 2018 à 15 h 10 min

[…] une semaine à Flores ! Je suis désormais sur l’île de Java, et plus précisément à Yogyakarta (ou Jogja pour les intimes). Je n’ai pas perdu de temps pour commencer les visites, avec en […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :