« Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort. Le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c’est le train, ce n’est pas la gare. »

Paulo Coelho

Après deux mois en Indonésie, le pays où je suis resté le plus longtemps en Asie après le Népal, il est l’heure de faire l’habituel petit bilan ! Lors d’un voyage en Indonésie, on a l’impression d’avoir en fait découvert plusieurs pays, et non un seul. La diversité est impressionnante que ce soit en terme culturel, religieux, de paysages, de faunes…

Commençons par le commencement

Deux amis marseillais m’ont rejoint à Bali pour passer quinze jours ensemble. Cette province me faisait un peu peur dû à l’excès de tourisme. Au final, j’ai été surpris et avoue avoir bien aimé Bali !

Évidemment, il faut zapper le sud avec les villes de Kuta, Seminyak… Il y a tant d’autres choses à voir ! Notamment la région de Ubud d’où part une belle boucle en scooter vers le nord avec les volcans et les montagnes de Munduk.

Bali lacs munduk

Mais également l’île de Nusa Penida, un vrai coup de cœur ! Il m’a été possible de réaliser un rêve (encore un ouais !) : nager avec les raies mantas.

Nusa Penida raie manta snorkeling

Le côte spirituel de Bali est intéressant puisque c’est l’unique endroit d’Indonésie avec une majorité d’hindous. Les temples et les offrandes devant les habitations sont omniprésents.

Bali Ubud temple gunung kawi

Le pays des dragons

A Flores, l’ambiance change puisque l’île est chrétienne, bien qu’on trouve également une grande communauté musulmane. Mais on ne vient pas à Flores pour visiter des églises, mais pour voir quelque chose d’unique au monde : les dragons de Komodo ! Ces bestioles sont vraiment impressionnantes et visibles nul part ailleurs.

Flores Dragons de Komodo

L’île est parait-il très jolie avec quelques volcans mais hélas je n’ai pas eu la motivation de la visiter entièrement. Un prétexte pour y revenir un jour peut-être ?!

De toute façon, ce n’est pas ce qui manque les volcans dans ce pays… Le plus connu étant le Rinjani dont on a fait la difficile ascension durant 3 jours. On en a chié comme jamais pour parler plus franchement !

Lombok rinjani

La Javanaise

Mais mon île préférée restera Java, où se trouve la majorité de la population. Là aussi j’avais des a priori à cause d’une densité de population méga élevée (140 millions de personnes sur un territoire 4 fois plus petit que la France) et donc des immenses villes partout.

En effet, les villes ne sont pas le point fort de l’Indonésie, excepté Yogyakarta qui est agréable à vivre (j’y suis revenu trois fois du coup !). Les autres ne sont que des étapes de passage : Malang, Surabaya, Semarang, Bandung

Java Yogyakarta street art

L’île regorge d’endroits magnifiques et je ne regrette pas d’y avoir passé un mois entier. Le summum a été le volcan Bromo, qu’on a atteint à la suite d’une belle escapade en scooter à travers des décors lunaires. Sans doute la plus belle aventure de ce parcours en Indonésie ! Dans la suite logique, on s’est rendu au volcan Ijen, que je ne recommande pas du tout en revanche à cause de l’exploitation des mineurs qui y travaillent.

Java volcan bromo lever de soleil

Bien que l’île soit à grande majorité musulmane, c’est ici qu’on trouve deux temples hindous parmi les plus connus d’Asie : Borobudur et Prambanan. Pour ceux qui n’ont pas vu les merveilles d’Angkor ou de Bagan, ça fait partie des incontournables du pays !

Java temple Prambanan

Le plus grand pays musulman

La religion est primordiale et les indonésiens sont très croyants. Il est de toute façon interdit de ne pas croire en Dieu, peu importe lequel ! Je me suis demandé plusieurs fois si croire en la Pachamama était considéré comme une religion, mais à mon avis la réponse est non !

Vivre le mois de ramadan dans le plus grand pays musulman au monde a été une expérience vraiment intéressante, notamment la fête de l’Aïd-el-Fitr qu’on a passé aux îles paradisiaques et peu visitées de Karimunjawa. J’ai pu découvrir et apprendre sur cette religion de paix qu’est l’Islam.

Java Karimunjawa Aïd-el-Fit ramadan

L’Indonésie est un exemple pour la cohabitation entre les différentes religions. On ne ressent pas de tensions entre les communautés et tout le monde a l’air de vivre sereinement ensemble. Cependant, il est à craindre que la situation change un peu après des attentats à Surabaya revendiqués par Daesh. Mais ce pays est fort et ces fous de Dieu qui n’ont rien compris au Livre saint disparaîtront vite, j’en ai la conviction.

Face aux défis

L’Indonésie fait face à plusieurs défis actuellement. Notamment celui du développement économique et social à l’heure où le pays est en passe de devenir une vraie puissance mondiale grâce aux ressources que renferment ses sols. L’argent arrive en masse mais comme toujours, la répartition des richesses est difficile.

L’argent se concentre évidemment dans les villes où une classe moyenne massive est apparue il y a quelques années. Beaucoup d’indonésiens ont désormais les moyens de partir en vacances, et ils en profitent pour découvrir leur fabuleux pays. On a pu le constater au Plateau de Dieng, littéralement envahi de touristes locaux !

Java Plateau de Dieng mont Sikunir

Un désastre…

Un défi environnemental également… Le pays se classe parmi les plus sales que j’ai vu, quasiment autant que peut l’être le Cambodge. Beaucoup de plages ressemblent à des décharges, les sentiers de randonnées sont jonchés de déchets… Malheureusement, la situation n’est pas prête d’évoluer car les jeunes n’ont pas l’air très écolos non plus et les activités industrielles sont en pleine expansion. Quelle tristesse pour nos yeux d’occidentaux sensibilisés à l’environnement !

Java Karimunjawa plage déchets

Aucun lieu n’y échappe, même les petits villages éloignés de tout comme Batu Karas… J’ai eu le temps de découvrir cet endroit idyllique durant ma semaine de repos passée en compagnie d’amis rennais.

Un autre défi concerne l’aspect géopolitique où l’Indonésie tente de maintenir sa neutralité dans les affaires internationales. Ce mouvement des pays non-alignés a été créé par l’emblématique président de l’époque, Soekarno. La conférence principale avait eu lieu à Bandung, où il est possible d’en apprendre un peu plus au musée de la ville. Cette politique de non-alignement sur les positions états-uniennes ou russes est une démarche très intelligente (la guerre froide est officiellement finie mais bon…). C’était la politique de la France sous De Gaulle et c’est la raison pour laquelle notre pays a de si bonnes relations internationales. C’est sans compter sur nos dirigeants actuels qui détruisent à petit feu cette longue construction diplomatique…

Hello boulay !

Mais comment parler autant d’un pays sans avoir encore évoqué ses habitants ?! Je rectifie ça de suite et je n’ai qu’une chose à dire : adorables ! Ils sont très souriants (en permanence en fait !), bienveillants… Tous les jours, on entend de nombreux « Hello mister ! » ou « Hello boulay » (pas le « boulet » comme on dit en France, ici ça veut dire « l’étranger » en gros, comme le gringo d’Amérique Latine).

J’ai plein de petites anecdotes pour démontrer cette gentillesse et amabilité mais l’article deviendrait beaucoup trop long ! Le seul défaut est qu’ils ne parlent vraiment pas bien anglais donc c’est assez frustrant. Désolé mais les philippins restent number one de mon classement !

J’ai encore tant d’endroits à découvrir en Indonésie, archipel comptant plus de 13 000 îles : la province de Sulawesi, la Papouasie, Sumatra… Encore plusieurs mois, ou même plusieurs années, de voyage nécessaire pour en faire le tour !

Deux mois en Indonésie passés à vitesse grand V, notamment grâce à tous mes merveilleux compagnons de route ! Je n’ai jamais voyagé seul dans ce pays : j’ai revu des amis de France, rencontré d’autres voyageurs avec qui j’ai fait un bout de chemin… Bref, beaucoup de partage et de plaisir !

Terima Kasih Indonesia !

Nusa Penida Kelingking beach
Catégories : Indonésie

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :