Retour en Argentine après plus d’un mois au Chili. Je suis désormais en Patagonie à San Carlos de Bariloche (dit Bariloche plus simplement). C’est la plus grande ville de Patagonie avec 150 000 habitants (ce n’est tout de même pas beaucoup pour une région grande comme deux fois la France !).

Beaucoup de personnes disent que le coin ressemble aux Alpes, et n’y viennent donc pas. Pour ma part, je ne suis allé qu’une seule fois dans les Alpes quand j’avais 8 ans je crois. Donc c’est quand même une découverte !

Elle est située sur les rives du lac Nahuel Huapi et est surnommée  la « Suisse Argentine » en raison des paysages et du nombre d’immigrés d’Europe Centrale venus ici. Il y a même un petit village qui s’appelle Colonia Suiza auprès de Bariloche.

Nazi-land

Pour la petite anecdote, il y a eu quelques « immigrés » allemands après la seconde guerre mondiale… Le président argentin de l’époque a protégé de nombreux nazis en fuite. Et beaucoup sont venus à Bariloche. Par exemple, Josef Mengele (le boucher d’Auschwitz) y passa son permis, Otto Meiling (Jeunesses hitlériennes) était président du club d’alpinistes, le SS Erich Priebke tenait une épicerie… Ils étaient bien pénards ici !

Enfin bref, toujours est-il que je suis heureux de revenir en Argentine !

La ville même de Bariloche n’est pas exceptionnelle. Ce n’est pas très beau, très résidentiel (ça sent le fric par ici !)… Mais les alentours sont merveilleux.

La plus belle vue panoramique au monde !

En premier, je suis monté au Cerro Campanario. 2 options : 30 minutes de montée difficile, ou 5 minutes de télésiège à 140 pesos… Le choix est vite fait et c’est en sueur que j’arrive en haut. D’après 2 argentins rencontrés, National Geographic aurait classé cet endroit comme la plus belle vue panoramique au monde ! Je ne sais pas si c’est vrai, mais en tout cas c’est hallucinant.

Argentine Bariloche Cerro Campanario

Je suis resté une heure là-haut à admirer ce paysage irréel. Sûrement le plus beau panorama que j’ai vu depuis le début de mon voyage… On voit plein de lacs, des forêts, les montagnes de la cordillère, le tout sous un grand ciel bleu.

Le Circuito Chico en vélo

Revenu en bas, je loue un vélo pour faire le Circuito Chico : une boucle de 27 km. Enfin ça, c’est en théorie. Je suis ici pour profiter à fond et suis allé partout où c’était possible. Du coup, j’ai fait 37 km en vélo et plusieurs kilomètres à pied pour aller à des plages ou monter en haut d’une colline…

Argentine Bariloche Circuito Chico

La chaleur de la journée (+ de 25 degrés) et la route en montée et descente (jamais de plat) a rendu cet exercice un peu éprouvant mais ça en valait la peine.

Aux détours des virages, on aperçoit de magnifiques baies aux eaux turquoises, des plages…

Argentine Bariloche Circuito Chico

Également de jolis points de vue sur les lacs, les montagnes, et sur des bras de lac ressemblant à des fjords.

Argentine Bariloche Circuito Chico

Los grandes dibujones

La fin du parcours est moins intéressante avec plus de voitures et plus de villas… L’hôtel le plus connu d’Argentine est le Llao Llao, avec son immense terrain de golf, sa piscine, et sa nuit à 300-400 dollars ! Que des gringos ici, même Bill Clinton y est venu (accompagné de sa femme ou d’une belle argentine ?!).

Je dépose mon vélo à l’agence de location en fin d’après-midi et rentre en stop à Bariloche avec un petit papy ayant toujours vécu ici. On cause pas mal et il me montre le coin où vivent « los grandes dibujones » (les grands requins). C’est ainsi que les habitants de Bariloche appellent les riches venus se faire construire de grandes maisons. D’après mon chauffeur, parmi ces personnes aisées, on trouve quelques narcotrafiquants (un peu comme le quartier riche de La Paz…).

Argentine Bariloche Circuito Chico

Randonnée au Cerro Catedral

Le lendemain, grand ciel bleu encore. Je pars faire un trek dans le Parc National Nahuel Huapi. Je vais en bus au pied du Cerro Catedral, la station de ski la plus populaire d’Amérique du Sud. La classe aisée brésilienne et argentine y débarque en masse l’hiver. Mais l’été, c’est plus tranquille et le coin se prête à la perfection pour la randonnée. J’y rencontre Jehanne, une bretonne, en volontariat à Bariloche pour 1 mois.

Les trois premières heures sont les plus dures, le sentier montant sans arrêt. On passe d’abord par une forêt d’arbres carbonisés par un incendie l’année dernière (ça fait un peu glauque), puis par une forêt avec des arbres en bon état. Les derniers mètres se font dans la neige !

On atteint finalement le Refugio Frey, à 1 700 mètres d’altitude. Pause bien méritée et bière fraîche !

Argentine Bariloche Refuge Frey

Le refuge est dans un endroit superbe, avec vue sur les pics du Cerro Catedral, et sur une grande vallée enneigée.

On redescend par un autre chemin, le long du lac Gutiérez. On fait un petit détour pour aller à une plage tranquille et perdue au  milieu de nulle part.

Argentine Bariloche lac Gutiérez

Nous arrivons finalement au point d’arrivée, à Los Coihues, où l’on prend un bus pour rentrer à Bariloche. Un très beau trek de 26 km ! Me voilà bien fatigué après ces 2 jours sportifs !

Bière et chocolat, la combo du bonheur

Du coup, le samedi, je fais d’autres activités plus reposantes. Bariloche est connu pour sa bière artisanale et son chocolat. Je ne pouvais pas quitter cette ville sans les essayer… Je confirme que ce n’est pas mauvais !

Départ le dimanche pour El Bolsón, un peu au sud. J’ai adoré mes quelques jours à Bariloche. Le parc Nahuel Huapi est magnifique et je ne suis pas près d’oublier la vue depuis le Cerro Campanario… Si la Patagonie est toujours aussi belle, je vais y rester plus longtemps que prévu !


2 commentaires

Mésaventure à El Bolsón : un apparil photo en moins - Y a qu'à rêver · 21 décembre 2018 à 14 h 49 min

[…] y venir, j’ai fait du stop depuis Bariloche. C’était un dimanche et il n’y avait pas beaucoup de monde sur la route, j’ai […]

Argentine - Suite et fin - Y a qu'à rêver · 21 décembre 2018 à 16 h 34 min

[…] Salta), les chutes d’Iguazu, et surtout la Patagonie (glacier Perito Moreno, Mont Fitz-Roy, Bariloche…). Ça a été un régal de barouder à travers ces […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :