« Le voyage, comme l’amour, représente une tentative pour transformer un rêve en réalité. »

Alain de Botton

Après un petit trajet de 19h30 en bus depuis Buenos Aires, j’arrive à Puerto Iguazu, à la frontière Brésilienne. L’endroit est ultra connu pour une unique raison : les chutes d’Iguazu, les plus impressionnantes au monde.

Elles sont à cheval sur le Brésil et l’Argentine, et les deux cotés méritent d’être visités !

Je me suis d’abord installé les trois premières nuits dans une auberge côté Argentin, à Puerto Iguazu.

J’y ai revu Mathilde, une française rencontrée à Puerto Varas, au Chili. On a décidé de visiter ensemble du coup.

Le côté brésilien pour commencer

On passe la frontière sans problème, les douaniers brésiliens ne prenant même pas la peine de tamponner les passeports !

Les chutes sont classées au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Plus de 200 chutes sur un front de 2,7 kilomètres ! Imaginez le truc ! Tout le monde est unanime pour dire que ce sont les plus impressionnantes au monde, celles du Niagara paraissant bien faibles à côté !

Le débit moyen de la rivière est de 1 400 m3\sec. Et jusqu’à 6 500 en période de crue ! Ce qui est le cas en ce moment car il a énormément plu ces derniers temps (on est en zone tropicale ici).

Brésil Chutes d'Iguazu

Il a également beaucoup plu le jour quand on a visité le côté brésilien… Trempé jusqu’au os !

Mais ça valait tout de même le coup. On a une vue panoramique sur toutes les chutes.

Brésil Chutes d'Iguazu

Un sentier permet de s’approcher de la plus haute chute (82m). De là, la puissance de la chute est dingue. La brume produite par l’eau qui tombe nous éclabousse comme si c’était un tuyau d’arrosage !

Brésil Chutes d'Iguazu

Le côté argentin

Le lendemain, c’est parti pour le côté Argentin, le mieux paraît-il !

C’est beaucoup plus grand, et on s’approche de plusieurs chutes par différents sentiers.

On croise aussi beaucoup d’animaux : papillons, oiseaux, et surtout plein de coatis (animaux bizarres qui cherchent de la bouffe en permanence, et ils sont heureux avec ce que laissent les visiteurs du parc !).

Aussi, juste avant de partir, on a eu la chance de voir tout un gang de singes et des iguanes ! Un retour en Amazonie !

Argentine Chutes d'Iguazu iguane
Argentine Chutes d'Iguazu singe

Le plus incroyable est le moment où on se retrouve dans la Garganta del Diablo. Une puissance phénoménale ! On se sent tout petit et vulnérable par rapport à notre Pachamama !

Argentine Chutes d'Iguazu Garganta del Diablo

J’ai pris une vidéo pour se rendre compte de la puissance et du bruit assourdissant que ça provoque :

Lorsque le temps s’est dégagé en milieu d’après-midi, des arcs-en ciel sont apparus partout, y compris au cœur de la Garganta del Diablo ! Comme dans un rêve !

Argentine Chutes d'Iguazu Garganta del Diablo

A tel point que j’ai refais tous les sentiers (Mathilde étant partie avant, désolé pour elle d’avoir loupé ce spectacle !).

Je n’arrivais pas à partir. A 18h, un gardien est venu pour me dire que ça fermait et qu’il fallait donc que je dégage. Autrement, je serai resté encore et encore dans ce lieu incroyable !

Argentine Chutes d'Iguazu arc-en-ciel

En route vers le Brésil

Dernière soirée en Argentine le 14 décembre… Triste de quitter ce pays que j’aime tant.

Le lendemain, je vais dans la ville frontalière brésilienne, Foz Do Iguacu. J’y passe seulement une nuit, dans un hôtel original fait avec des containers. Me voilà donc au Brésil. Nouveau pays, et nouvelle langue ! Comme toute personne parlant espagnol, je suis capable de lire le portugais mais le comprendre et le parler, c’est une autre histoire ! Va falloir que j’apprenne !

Le 16 décembre, bus pour Rio de Janeiro (24 heures de trajet…), où je vais rester 1 mois en faisant du volontariat dans une auberge de jeunesse !


1 commentaire

Rio de Janeiro : le guide complet des visites - Y a qu'à rêver · 19 décembre 2018 à 17 h 31 min

[…] 27h30 de bus depuis Foz do Iguacu ont donc valu la peine (record de bus du voyage). J’aurai regretté de ne pas être venu à […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :