Les 4 000 îles sont à la frontière avec le Cambodge et sont l’endroit idéal pour se reposer après avoir visité le Laos ! Y a-t-il vraiment 4 000 îles, ça c’est une autre histoire… Si on compte tous les minuscules îlots avec un buisson dessus, sans doute que oui !

Trois îles sont vraiment habitées : Don Khong, Don Det et Don Khone.

Don Khong est la grosse île et la plus peuplée, donc peu de voyageurs s’y rendent.

On a choisi Don Det, la mieux adaptée à notre petit budget. On a trouvé des bungalows avec terrasse et hamac à 4 euros la nuit. Ça m’a fait du bien d’avoir une chambre pour moi tout seul. Ça ne m’était plus arrivé depuis Hpa-An, au Myanmar (en plus c’était pour une chambre toute pourrie !).

Un hymne à la glande

Don Det a la réputation d’être un peu fêtarde, mais ce n’est plus tellement vrai. Il y a de la musique dans les quelques bars proches du débarcadère, mais autrement c’est calme partout.

La vie sur les îles est un hymne à la glande. Le hamac est l’équipement indispensable à avoir chez soi. Ça résume parfaitement le style de vie laotien !

Laos 4000 îles Don Det

Après une sieste (activité numéro 1), on part marcher la première après-midi. Don Det n’est pas très grande et on peut tout faire à pied. Il y a beaucoup de bungalows et hôtels, mais on trouve encore des maisons typiques sur pilotis vers la partie sud de l’île, où vivent principalement des pêcheurs. On peut les voir réparer leurs filets de pêche, ou bien faire la sieste dans le hamac (ça va, vous avez compris qu’ici la glande est la religion ?).

On fait des rencontres locales. Parfois sans le vouloir : on a décroché une noix de coco d’un cocotier, et une vieille n’a pas dû apprécier… Elle nous a parlé en laotien, et n’avait pas l’air contente. Elle nous a suivi pendant une dizaine de minutes, sans trop qu’on comprenne ce qu’elle voulait. Malgré son âge, elle avait un bon rythme de marche !

Sur le chemin du retour, un laotien conduisant un « tracteur » s’arrête à notre hauteur et se propose de nous ramener, sans qu’on n’ait rien demandé. Agréablement surpris, on accepte ! On monte à l’arrière avec plusieurs gosses, à qui on apprend à se saluer avec le « check ».

Laos 4000 îles Don Det
Laos 4000 îles Don Det

On descend de notre carrosse après 10 minutes de trajet pour assister au coucher de soleil depuis la terrasse d’un bar.

Laos 4000 îles Don Det coucher de soleil

Rave Party au temple

En retournant à nos bungalows, on passe devant un temple bouddhiste. Rien de particulier comme architecture, mais une ambiance pour le moins étrange : une scène avec un mur de son, de la musique super forte, et des litres et des litres de bières ! Les moines auraient-ils pété un câble ? La fête a duré jusqu’à tard dans la nuit, mais on n’a jamais su ce qu’ils fêtaient vraiment.

A bicyclette

Le lendemain, on loue des vélos pour aller sur l’île de Don Khone. Un pont relie les deux îles (le French Bridge). La présence française est visible ici aussi. Il n’y a pas que les terrains de pétanque et la baguette comme témoignages de notre passage !

Laos 4000 îles Don Det

Une ligne de chemin de fer avait été construite sur l’île, afin de relier le Vietnam à la Chine par le Mékong. Le problème est que le courant du fleuve ici est trop élevé pour faire passer des bateaux. Les français avaient donc décidé de construire des rails, que les japonais ont détruit après la seconde guerre mondiale (pas cool les jap’ !). Il y a encore 2 vieilles locomotives sur l’île.

On part sur le côté Est pour aller voir la cascade Khon Pa Soi. L’endroit est vraiment joli, et la cascade (plutôt de gros rapides) est impressionnante de puissance. En plus, c’est gratuit pour une fois !

Laos 4000 îles Don Khone cascade Khon Pa Soi
Laos 4000 îles Don Khone cascade Khon Pa Soi

Sur le chemin, on croise beaucoup de buffles d’eau qui essayent de se rafraîchir dans le Mékong, à cause de la chaleur assommante de la mi-journée.

Laos 4000 îles Don Khone

L’idée d’aller jusqu’à la pointe sud en longeant cette côte était plutôt bonne, mais c’était sans compter qu’un pont en bois se soit écroulé il y a peu. Personne ne nous avait prévenu et on a donc dû rebrousser chemin vers le nord.

Baignade dans le Mékong

On passe ainsi sur la côte Ouest où il y a une autre cascade, mais payante (3,5 euros). On la zappe et on file à la plage Xai Kong Nyai. Le sable est clair et chaud, il y a des cocotiers, le Mékong est plutôt calme à cet endroit ce qui permet de se baigner… Assez paradisiaque ! On y passe l’après-midi entière entre détente, baignades, parties de cartes…

Laos 4000 îles Don Khone plage Xai Kong Nyai

On reste pour le coucher de soleil, et c’est sûrement le meilleur spot des îles ! Les couleurs sont magnifiques et se reflètent dans les eaux et les rochers.

Laos 4000 îles Don Khone plage Xai Kong Nyai coucher de soleil

On retourne peu avant la nuit tombée à notre bungalow, où on prend une bonne douche froide après cette journée (de toute façon, on n’a pas d’eau chaude…).

Le 3ème jour, on décide de ne pas faire grand chose. On dort tard et mange comme des gros le midi.

Petite annonce : 3 routards recherchent piscine

Sur l’île, il y a 2 hôtels avec piscine. On va en premier à celui le plus proche de chez nous. On rentre en faisant genre qu’on est client. Ça passe les 10 premiers mètres mais pas plus. On n’a pas les gueules de clients d’un resort ! Le réceptionniste nous informe d’un ton vraiment pas aimable que c’est 4 euros par personne pour utiliser la piscine. Désolé mais trop cher !

On va au second hôtel (Long Island Guesthouse), sur la pointe sud, à 3km de marche en plein soleil. On prie pour ne pas avoir fait ce chemin pour rien ! Finalement, très bonne trouvaille ! L’hôtel est petit, il n’y a pas grand monde à la piscine et ça nous coûte seulement 1,5 euros par personne.

Je ne suis généralement pas fan des piscines (c’est même la première fois de ce voyage que je me baigne dedans), mais on a passé une bonne après-midi. Un p’tit plouf quand il fait trop chaud, lecture, jeux de cartes… Et bien sûr une sieste !

Le soir, on va dans notre resto indien. Je dis le « notre » car ça a été notre QG. C’est la même famille qu’un resto indien à Paksé. La cuisine est bon marché, on ressort bien rempli, et ils sont adorables.

Les 4 000 îles sont un endroit parfait pour passer quelques jours. Il n’y a pas une multitude de choses à visiter, mais l’ambiance relax est très agréable !

Tout a une fin et il faut savoir mettre un terme au repos ! C’était notre dernière étape au Laos. On part le 15 février au matin en direction du Cambodge !

Catégories : Laos

2 commentaires

Frontière Laos - Cambodge - Le 15/02/2018 - Y a qu'à rêver · 15 décembre 2018 à 10 h 43 min

[…] en compagnie de Marion et Seb, on part de Don Det à 8h30 le matin en pirogue à moteur pour rejoindre le […]

Plateau des Bolovens : des cascades sans faire la boucle - Y a qu'à rêver · 29 décembre 2018 à 14 h 28 min

[…] tout pour Paksé et les Bolovens. Bus le 12 au matin en direction des 4 000 îles, toujours en compagnie du couple de français […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :