« La plupart des voyages trouvent leur intérêt dans l’anticipation qu’on en fait ou le souvenir qu’on en garde ; la réalité se limite le plus souvent à la perte de ses bagages. »

R. Nadelson

La ville des hippies de l’Argentine ! Depuis 1970, de nombreux hippies sont venus vivre ici. La ville est installée dans une vallée fertile, entourée de montagnes.

Pour y venir, j’ai fait du stop depuis Bariloche. C’était un dimanche et il n’y avait pas beaucoup de monde sur la route, j’ai beaucoup attendu avant de trouver une voiture qui m’y emmène. Finalement, un couple qui était en weekend à Bariloche passe par El Bolsón et m’y ont déposé. Ils étaient sympas, on a parlé de la situation politique et économique de l’argentine vu que c’était les élections il n’y a pas très longtemps.

El Bolsón est censé être la ville la plus tranquille d’Argentine, du fait de l’ambiance hippie.

Une mésaventure dans mon aventure

Moi, je n’en garderai pas ce souvenir malheureusement… Au cours d’une balade dans les environs de la ville, trois jeunes de 20 ans un peu près m’ont volé mon petit sac à dos avec appareil photo à l’intérieur et quelques autres trucs sans importance. J’étais assis pénard, seul, à un joli endroit où l’on voyait toute la vallée (au Rio Azul) et ils sont arrivés avec un couteau. Je n’ai pas joué au héros et n’ai opposé aucune résistance évidemment (il n’y avait aucune fille à impressionner de toute façon !). Ça s’est passé vite et je n’ai pas eu le temps d’avoir peur.

Ce n’est qu’un appareil photo après tout, je vais faire marcher mon assurance voyage et vais en racheter un ; ça ne vaut vraiment pas la peine de se prendre un coup de couteau pour essayer de sauver ses affaires. Je suis allé porter plainte au commissariat, et je me suis rendu compte que ça aide vraiment de bien maîtriser la langue du pays en voyage ! Le policier a même écrit que j’étais de nationalité Argentine dans la déposition. Classe !

L’office du tourisme, donc la municipalité, m’a payé l’hôtel et la nourriture pour s’excuser du désagrément. (Màj 2018 : apparemment, ce risque de vol est devenue courant : wikitravel).

Ce sont les risques du voyage, et ce n’est pas ça qui m’arrêtera !

Donc zéro photo d’El Bolsón. Il va falloir faire jouer votre imagination !

Un peu de visite tout de même…

4 jours par semaine, il y a une feria artisanale sur la place principale. Tous les baba-cools viennent y vendre leurs créations, dans une bonne ambiance. Il y a des gens qui jouent de la musique, des gens qui chantent… Ça sent le cannabis un peu partout ! C’est bien fait ce qu’ils vendent, pas de l’ « artisanat » made in China !

Tout ce petit monde vit en général dans les chacras partout autour d’El Bolsón. Les cha- quoi ? Les chacras sont des fermes où vivent des communautés de hippies. Ils vivent de leur artisanat et de l’agriculture bio.

Mais la ville même n’est pas très intéressante, comme toutes les villes de Patagonie.

Je suis allé au Lago Puelo, un lac entouré de collines verdoyantes et de montagnes. Quelques petites balades à faire autour du lac. Je commence à avoir vu beaucoup de lacs, et celui-là était loin d’être le plus beau.

Il y a aussi beaucoup de randonnées pour aller à des refuges et y passer la nuit. Je ne les ai pas faites, mais à ce qui paraît elles sont jolies.

Autrement, qu’est ce que j’ai fait ? Bah pas grand chose, cette mésaventure ne m’a pas donné envie de rester longtemps ici.

Voilà pour El Bolsón, une ville que j’aurais pu bien aimer, mais qui sera rattachée à un mauvais souvenir de voyage. Dommage !

La aventura sigue..! (L’aventure continue !)


5 commentaires

michelluce · 11 novembre 2015 à 18 h 08 min

Une très bonne réaction de ta part qui aurait pu transformer ce qui ne sera qu’une anecdote en fait divers plus grave. A oublier très vite pour passer à autre chose de plus interessant . Vivement les prochaines photos.
Choumi.

Explorer le parc Tayrona, près de Santa Marta - Y a qu'à rêver · 19 décembre 2018 à 11 h 55 min

[…] là, je regrette fortement ma fausse carte étudiante faite en Équateur, mais qui était dans mon sac volé en Argentine… Pas le choix, je paye le prix […]

Bariloche : un paradis entre montagnes, lacs, et fjords - Y a qu'à rêver · 21 décembre 2018 à 14 h 35 min

[…] le dimanche pour El Bolsón, un peu au sud. J’ai adoré mes quelques jours à Bariloche. Le parc Nahuel Huapi est […]

La Péninsule Valdès, une biodiversité inégalée - Y a qu'à rêver · 21 décembre 2018 à 15 h 15 min

[…] ma mésaventure à El Bolsón, j’ai repris la route vers Puerto Madryn, sur la côte Atlantique de […]

Shopping à la zone franche de Punta Arenas - Y a qu'à rêver · 22 décembre 2018 à 14 h 45 min

[…] trucs à vendre à prix détaxé. L’occasion de se racheter un bon appareil photo suite à ma mésaventure […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :