Après la forêt d’altitude des Cameron Highlands, place à la jungle la plus réputée de la péninsule malaisienne : le Taman Negara. Il s’agit d’une des plus vieilles forêts primaires au monde, datant de plus de 130 millions d’années (plus que l’Amazonie !). Les avis des voyageurs sont mitigés sur cet endroit, mais on a décidé d’y aller faire un tour tout de même !

Au fil de l’eau

Un trajet de 3h dans un vieux minibus nous a amené à Kuala Tembeling. De là, on monte dans une longue pirogue à moteur pendant 2h30. Le moteur fait du bruit mais le trajet passe plutôt vite, à essayer de déceler la présence d’animaux sur les rives. On a réussi à voir un macaque, des buffles…

Malaisie Taman Negara buffles

Même si ce n’est pas le safari avec des animaux toutes les deux minutes, les paysages traversés sont jolis et il faut faire travailler son imagination pour essayer de savoir ce qui se cache dans cette jungle impénétrable.

Malaisie Taman Negara

On aperçoit des locaux sur les rives ou bien pêcher sur le fleuve. Ils vivent dans de minuscules villages isolés avec quelques maisons.

Malaisie Taman Negara

On arrive finalement au village de Kuala Tahan, où se trouvent les hébergements du parc national. On a trouvé une petite guesthouse toute simple mais propre et avec la clim. Vu la chaleur humide qu’il fait, l’air conditionné de la chambre fait du bien !

Kuala Tahan est minuscule avec une dizaine d’hôtels, une école, un petit hôpital… Pour manger le midi et soir, il n’y a pas mille options à part les quelques restaurants flottants sur la rivière.

Malaisie Taman Negara Kuala Tahan

Un python comme voisin

Le lendemain de notre arrivée, on se prévoit une journée de rando dans la jungle.

Mais avant ça, petite surprise le matin : on aperçoit un local avec un python ! Il l’a trouvé près d’un hôtel et l’a donc capturé pour aller le relâcher loin du village.

Malaisie Taman Negara python

Tous les sentiers débutent au bureau du parc, de l’autre côté de la rivière. De petits bateaux font la navettes entre les deux rives pour 20 centimes d’euros. Plusieurs randos sont faisables sans guide mais vu qu’elles sont beaucoup empruntées et s’éloignent relativement peu du village, les chances de voir des animaux sont minces. Cependant, les prix des randos de plusieurs jours « sur-mesure » sont prohibitifs.

Des animaux par centaine…ou pas

Durant cette journée de marche, nous n’avons vu qu’un écureuil, un gros papillon et un petit lézard… Pas génial !

Malaisie Taman Negara papillon

Le Taman Negara abrite pourtant une biodiversité incroyable, mais les animaux se cachent dans les endroits les plus reculés de ce parc de plus de 4 000 km². Des éléphants, quelques rhinocéros, des tigres et des léopards peuplent cette jungle ! Mais ils sont impossibles à voir… Un couple de français rencontré a fait un trek de 2 jours sans voir plus de choses que nous, et leur guide a vu un seul tigre en 12 ans de métier et en marchant tous les jours dans la forêt !

Malaisie Taman Negara

Vieux comme Mathusalem

L’un des sentiers les plus connus de ce secteur est le Canopy Walk, le plus long pont de singe au monde suspendu en haut des arbres. En y arrivant, on a la mauvaise surprise de voir qu’il y a la queue pour y monter et le traverser ! Hors de question d’attendre ici avec 50 personnes pendant une heure pour marcher sur un pont et faire une belle photo… On trace directement au sommet du Bukit Teresek, offrant un joli point de vue sur la jungle.

Malaisie Taman Negara

On peut se rendre compte de l’ancienneté du parc à la taille de certains arbres, dont les troncs ont un diamètre impressionnant.

Malaisie Taman Negara arbre

La marche se finit à Lubok Simpon, un endroit calme où on peut se baigner dans la rivière. L’eau est claire à cet endroit ; c’est rassurant de pouvoir voir ce qui se cache sous l’eau quand on sait qu’il y a beaucoup de gros serpents dans le coin !

Après 4 heures de marche, on retourne au village. Une grosse pluie d’orage s’abat le soir et toute la nuit. A entendre la pluie sur le toit, on ne regrette pas du tout de ne pas être parti deux jours en trek et de dormir dans la jungle !

Sentiment mitigé…

On quitte le Taman Negara le lendemain matin, directement en bus cette fois puisqu’une route existe. Le trajet est moins beau mais plus rapide et moins cher. On repart tous les trois un peu déçus. On ne regrette pas d’être venu car on est content d’avoir vu la jungle mais en revanche, c’est assez frustrant de ne voir aucun animal. En résumé, pour aimer l’endroit, il faut avoir les moyens de se payer une excursion privée dans les endroits reculés.

Nos routes se séparent avec Quentin et Lauriane qui vont aux îles Perhentian. Ça a été vraiment cool de voyager avec des amis de Rennes durant une semaine ! Bonne fin de vacances à vous !

Pas très direct…

Pour ma part, un long trajet m’attend pour rejoindre ma prochaine destination : Kuala Terengganu. A vol d’oiseau, c’est tout proche mais vu que cette zone de la Malaisie est recouverte de jungle, il m’a fallu pas moins de 11 heures pour y arriver depuis le Taman Negara !

Trajet bus Taman Negara à Kuala Terengganu

1ère étape : bus de 1h30 de Kuala Tahan à Jerantut

2ème étape : une heure d’attente au terminal et bus de Jerantut à Kuantan (3h30 de route)

3ème étape : 30 minutes d’attente au terminal et bus de Kuantan à Kuala Terengganu (4h30 de route). J’ai parlé une bonne partie du trajet avec mon voisin, un malaisien travaillant sur une plateforme pétrolière offshore. Cette partie de la côte est très industrialisée avec d’immenses terminaux pétroliers et gaziers à Dungun, appartenant à l’entreprise nationale Petronas.

Ouf ça a été long ! Mais heureux d’avoir réussi à enchaîner les bus et d’avoir pu faire ce trajet en une journée ! Me voilà désormais sur la côte est de la Malaisie !


2 commentaires

Malaisie - Suite et fin le 23/08/2018 - Y a qu'à rêver · 12 décembre 2018 à 16 h 06 min

[…] D’abord, Cameron Highlands pour des randos et visiter une plantation de thé. Puis le parc Taman Negara pour crapahuter dans la plus vieille forêt primaire au monde (du moins, c’est ce qui se […]

Pulau Kapas : la perle bleue et verte de Malaisie - Y a qu'à rêver · 27 décembre 2018 à 14 h 23 min

[…] si je suis venu jusqu’ici après un long trajet depuis le Taman Negara, ce n’est pas pour visiter les quelques lieux d’intérêts de la ville. Les îles de la […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :