Après les montagnes de la Cordillère Blanche, me voici désormais dans le désert sur la côte du Pérou. Changement radical après une nuit de bus.

Paracas est un petit village de pêcheurs où il fait plutôt bon vivre. C’est surtout connu pour les îles Ballestas qui sont au large. Ces îles abritent beaucoup d’animaux, mais je n’y suis pas allé. Ce n’est pas 3-4 lions de mer qui vont m’impressionner après les Galápagos… Je me la pète un peu ouais !

Pérou Paracas pêcheurs

La réserve terrestre de Paracas

J’ai préféré aller à la réserve naturelle terrestre de Paracas. La plupart des gens y vont avec une agence. Ils font 4 heures de tour dans un minibus, dont 1 heure pour s’arrêter manger le midi dans un resto souvent assez cher… Bref, pas le programme qui m’intéressait. Du coup, j’ai loué un vélo pour la journée et suis parti dans la réserve.

J’ai été bien tranquille et ai pu voir les flamants roses (chose que les agences ne voient pas car quand tu arrives avec 4-5 minibus, ça fait fuir tous les animaux…).

Pérou Paracas flamants roses

30 kilomètres de vélo dans le désert, avec des paysages superbes, bien qu’il ne faisait pas très beau. Je suis passé par plusieurs plages, dont certaines avec du sable rouge.

Pérou Paracas flamants roses sable rouge

Le désert était de plusieurs couleurs (non je n’avais pas pris de drogue avant !), et les vues depuis les différents miradors valaient la peine de faire l’effort d’y monter en vélo.

Pérou Paracas désert mer

De grandes falaises séparent le désert de la mer. Ça m’a fait penser à ma Bretagne ces falaises avec les vagues qui s’écrasent en contrebas.

Pérou Paracas parapente
Pérou Paracas falaise

La ZAD !

Je suis resté 2 nuits à Paracas. C’est un endroit sympathique mais en danger. En ville, il y a plein d’affiches « No al puerto industrial ». Le proprio de mon hôtel m’a expliqué que le gouvernement veut vendre le petit port actuel à une entreprise privée pour l’agrandir et que des ferries de touristes puissent y venir. L’argent irait donc à cette entreprise et les petites agences actuelles du village fermeraient au fur et et à mesure, car elles ne pourront pas rivaliser avec les compagnies de ferries…

En plus, du pétrole a été découvert non loin de Paracas. Ce port pourrait en plus servir pour cette activité… Ce projet est vraiment dangereux pour l’environnement (les îles Ballestas sont un endroit important pour de nombreuses espèces) et pour l’économie du village de Paracas. Les gens luttent depuis un an, et j’espère qu’ils réussiront à annuler ce projet industriel. Il y a des Zones A Défendre partout dans le monde !

Voilà pour la petite parenthèse « coup de gueule » !

L’oasis de Huacachina

Après Paracas, je me suis rendu à Huacachina, à seulement 1h15 de bus (c’est bien un trajet aussi court !). C’est une oasis en plein désert. Je ne m’attendais vraiment pas à voir de tels paysages en venant au Pérou ! L’oasis et le désert sont même au dos des billets de 50 soles.

Le seul problème, c’est que l’endroit est devenu hyper touristique. Il n’y a que des hôtels et des restaurants autour de l’oasis, avec des prix assez élevés évidemment… Je n’y suis resté qu’une seule nuit du coup.

Pérou oasis huacachina
Pérou oasis huacachina désert

L’activité phare du lieu est le tour en buggy dans les dunes et du sandboarding (une planche de snow et on descend les dunes à fond). Les sensations sont assez sympas, car il y a des dunes vraiment immenses !

Pérou oasis huacachina dunes buggy
Pérou oasis huacachina dunes sandboard

Le soir, magnifique coucher de soleil sur le désert.

Fini pour mon petit passage dans le désert Péruvien. Ce pays a vraiment tous les types de paysages, c’est hallucinant !

Pérou oasis huacachina dunes

Après 17h de bus, je suis désormais dans la mythique ville de Cuzco, capitale de l’empire Inca, porte d’accès du Machu Picchu et de la vallée sacrée !


1 commentaire

Huaraz, au coeur de la cordillère des Andes - Y a qu'à rêver · 29 décembre 2018 à 15 h 47 min

[…] est temps de reprendre la route, direction Paracas, à 3h au sud de Lima. J’ai décidé de ne pas aller à Lima, ville trop bruyante et […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :