« La montagne offre à l’homme tout ce que la société moderne oublie de lui donner. »

Pour la première fois en été, me voici dans les Pyrénées ! De nouveaux terrains de jeux à découvrir ! J’ai commencé ce parcours un peu au hasard et par défaut à Gavarnie, pour explorer les 3 cirques des environs.

Imprévus et changement de plan

Après mon stage d’alpinisme à Chamonix et mon séjour au lac de Serre-Ponçon, je comptais rester dans les Alpes du Sud pour faire un trek de plusieurs jours. Mais la météo instable et orageuse m’a fait fuir la région.

Changement de plan, mais toujours avec l’envie de crapahuter en montagne. En route vers les Pyrénées !

Mon idée à la base était de filer à Barèges, près du col du Tourmalet, pour faire un trek dans le parc national de Néouvielle. Mais comme un gros malin, je suis parti le jour où le Tour de France passait justement par ce mythique col des Pyrénées… Autant dire qu’il était impossible d’y accéder avant tard le soir et que ce n’était pas sûr que je puisse trouver une place correcte pour garer mon fourgon et y dormir.

Constatant ces imprévus, j’ai décidé de continuer la route tout droit vers Gavarnie, un autre endroit très connu. Je comptais de toute façon aller y faire un tour après.

Je ne suis pas allé dans le village de Gavarnie, car tous les parkings sont payants. Et ma religion m’interdit de payer pour un parking (oui c’est un principe à la con, mais j’y tiens beaucoup !).

L’application Park4night m’a bien aidé, en me faisant découvrir le lac Gloriette. Quelques vans étaient déjà sur place quand je suis arrivé tard dans la soirée, mais l’endroit est très tranquille tout de même.

Bon, maintenant que je suis arrivé, c’est quoi le programme pour les prochains jours ? Je prends la carte de randonnée que ma sœur m’avait prêté. Analyse, analyse… Par là, pas par là, par ici, ou bien ce sentier ? Une boucle de deux jours prend forme rapidement, au départ du lac où je suis. Bingo, vendu !

Je prépare mon sac de randonnée à la nuit tombée, en prenant des repas pour deux jours.

Important : je dispose des fichiers GPX des 3 jours si vous souhaitez mieux visualiser le parcours. N’hésitez pas à me contacter pour que je vous les envoie !

Jour 1 : du lac Gloriette au refuge des Espuguettes (cirque de Gavarnie)

Distance : 24 km

Dénivelé : beaucoup de montées et descentes mais rien d’insurmontable. Environ 1 200 mètres de dénivelé positif.

Durée : environ 7h30

Trek des 3 cirques - garvanie - GPX

Il est tôt le matin quand je mets mon sac sur le dos. Ça dort encore dans tous les vans autour. Mais j’aime me lever très tôt en montagne, aux alentours de 6h30 souvent. Le Guillaume des montagnes n’a rien à voir avec le Guillaume des villes ! J’adore l’atmosphère montagnarde quand le soleil n’est pas encore totalement levé, marcher à la fraîche, entendre la nature qui se réveille… C’est l’instant le plus apaisant que je connaisse.

Je quitte le lac Gloriette par un sentier qui grimpe sur d’autres plateaux.

Trek des 3 cirques Lac Gloriette

Le début de ce trek ne se fait pas sur des sentiers GR ou balisés. Ce sont des chemins pastoraux, créés par les bergers et les troupeaux passant par là. Autant dire que je n’ai croisé absolument personne pendant mes 3 premières heures de marche ! Au détour d’un chemin, il y a bien quelques petites maisons en pierre typiques des zones pastorales, mais pas l’ombre d’une personne. Dans un monde surpeuplé et qui se réchauffe, le paradis se trouve ici, dans une maison isolée d’altitude…

Trek des 3 cirques Gargantan

Le soleil fait son effet, et la brume recouvrant la vallée que je domine se dissipe rapidement. La nature se réveille aussi, et les premiers êtres vivants que je croise ne sont pas des humains, mais des animaux : une marmotte, des ânes, des vaches…

Trek des 3 cirques marmotte
Trek des 3 cirques vaches
Trek des 3 cirques âne

J’apprécie l’instant à fond et ce début de trek est des plus agréables. Souvent un début d’une randonnée n’est pas paisible car il y a un parking à proximité et donc beaucoup de gens à se balader etc…

La vraie ambiance montagnarde se ressent, et c’est ce que je recherche. En plus, au fur et à mesure que je contourne la montagne de Coumély, les imposantes montagnes marquant la frontière espagnole se dévoilent. Et en premier lieu les montagnes qui forment le cirque de Gavarnie, là où je vais.

Trek des 3 cirques Gavarnie

Je descends du plateau par la forêt domaniale de Gavarnie, au milieu de grands arbres. En bas se trouve le village de Gavarnie. J’y passe rapidement et en profite pour acheter un sandwich à emporter pour mon repas du midi. Direction le cirque ensuite, mais pas par le chemin qui suit la rivière en fond de vallée, très emprunté par les visiteurs. Je préfère faire un petit détour et partir vers les hauteurs pour rejoindre le plateau de Bellevue, offrant de beaux paysages comme son nom l’indique et relativement calme.

Trek des 3 cirques Plateau de Bellevue

Depuis ce plateau, on voit le cirque de Gavarnie se dessiner et prendre nettement forme. Le sentier est agréable à suivre, alternant entre passages ensoleillées, forêts, ruisseaux…

Trek des 3 cirques Gavarnie

Je rejoins l’hôtellerie du cirque aux alentours de 11h30. Beaucoup de monde à cet endroit, pour se rafraîchir après la marche ou pour manger. Je préfère poursuivre et m’isoler un peu pour manger, face à l’imposant cirque de Gavarnie. Ce mastodonte de roche est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Le pic du Marboré est le point culminant du cirque, à près de 3 248 mètres d’altitude. Les plus hautes parois atteignent donc 1 500 mètres de haut…

« C’est une montagne et une muraille tout à la fois / c’est l’édifice le plus mystérieux des architectes / c’est le colosseum de la nature / c’est Gavarnie. »

Victor Hugo
Trek des 3 cirques Gavarnie

Je prends le chemin qui mène au pied de la grande cascade, haute de 422 mètres, ce qui en fait la plus haute chute d’eau de France métropolitaine. La puissance de l’eau est telle qu’on se fait mouiller même à 50 mètres de la cascade. On n’a pas cette impression sur la photo ci-dessous, mais zoomer et vous verrez des gens au pied de la cascade, qui ont l’air de fourmis face à la hauteur de la chute d’eau !

Trek des 3 cirques Gavarnie grande cascade

Je reviens sur mes pas ensuite jusqu’à l’hôtellerie. Le parcours prévu me fait prendre un chemin partant derrière et qui monte en suivant une corniche contre une paroi. Je prends à nouveau de l’altitude pour rejoindre le refuge de Pailla, un petit havre de paix de verdure. L’endroit invite à s’allonger dans l’herbe pour se reposer un peu, et refroidir ainsi le corps après la montée dans la chaleur d’une après-midi de juillet.

Trek des 3 cirques Refuge Pailla

Je parle à un couple de randonneurs, m’expliquant ce qu’ils ont prévu comme trek. Ils me parlent de 3 cirques qu’on peut enchaîner : Gavarnie, Estaubé et Troumouse. Le premier j’y suis, le deuxième j’ai prévu d’y passer demain, mais je ne connais pas le troisième. Ce dernier est apparemment le plus beau ! Intéressant tout ça, mais moi je n’ai pas prévu assez de nourriture pour 3 jours. Pas de souci, le chemin entre Estaubé et Troumouse passe par le lac Gloriette où est garée ma voiture, avec des repas à l’intérieur ! Quand le hasard fait bien les choses !

Après cette discussion, je me remets en marche seul vers mon étape du soir. Ce n’est qu’à 2 kilomètres mais ça grimpe bien, et en plein soleil.

Trek des 3 cirques Espuguettes

J’arrive finalement vers 15 heures au refuge des Espuguettes, à 2 030 mètres d’altitude. Cette première journée de mise en jambe a été costaud avec 24 kilomètres et un bon dénivelé ! Une source d’eau se situe près du refuge ; j’en profite pour faire une toilette sommaire, et enlever ainsi le plus gros de la sueur et de la crème solaire. Car je suis un minimum propre quand même, et surtout la chose que je hais la plus au monde est de dormir dans un sac de couchage qui colle à la peau à cause de la sueur et de la crème ! Il n’y a rien de pire pour m’empêcher de dormir !

Le refuge se trouve dans un cadre majestueux, sur un plateau dominant une grande vallée et avec une vue imprenable sur les montagnes du cirque de Gavarnie.

Trek des 3 cirques Refuge Espuguettes
Trek des 3 cirques Refuge Espuguettes

Je ne dors pas dans le refuge, donc je vais un peu sur les hauteurs pour repérer un endroit de bivouac. Je m’allonge dans l’herbe ; l’appel de la sieste est trop forte (autre aspect de ma religion : ce n’est pas l’appel du muezzin qui rythme ma journée, mais l’appel de la sieste).

Depuis mon emplacement, je distincte nettement la brèche de Roland, marquant une faille dans les parois immenses du cirque de Gavarnie. Elle sert ainsi de passage entre la France et l’Espagne pour les randonneurs. Cette brèche est immense : large de 40 mètres et haute de 70.

Trek des 3 cirques Brèche de Roland

La légende dit que c’est Roland, le neveu de Charlemagne, qui a créé cette brèche en essayant de détruire son épée en la frappant très fort. Je trouve cette légende un peu naze… Moi je préfère me dire que c’est la Pachamama qui a cassé la mine de son crayon en dessinant les contours des montagnes, et la brèche correspond à la petite rature.

Trek des 3 cirques Brèche de Roland

J’attends patiemment 19 heures pour planter ma tente, heure à partir de laquelle le bivouac est toléré. Le cadre est idyllique, avec des chevaux venant brouter l’herbe à proximité de ma tente.

Trek des 3 cirques bivouac Espuguettes
Trek des 3 cirques Refuge Espuguettes

Je mange mon repas lyophilisé ensuite et me mets au chaud dans mon sac de couchage. Bonne nuit !

Jour 2 : du refuge des Espuguettes au lac Gloriette (cirque d’Estaubé)

Distance : 10 km

Dénivelé : + 450 mètres / – 750 mètres

Durée : environ 4h00 (en prenant le temps)

Trek des 3 cirques - estaube - GPX

J’ouvre ma toile de tente à 6h30 du matin. Face à moi, le soleil commence déjà à illuminer les montagnes et la brèche de Roland. Il fait encore un peu frais, alors je reste dans mon duvet pour préparer mon petit-déjeuner et le manger, face à ce spectacle quotidien d’un lever de soleil.

Trek des 3 cirques Brèche de Roland

Départ vers 7h30, et les difficultés commencent dès les premiers mètres aujourd’hui : la montée à la hourquette d’Alans à 2 430 mètres. Dans les Pyrénées, ils appellent « hourquette » les cols. C’est mignon comme nom je trouve, mais ça fait quand même mal aux jambes de bon matin !

Trek des 3 cirques Hourquette d'Alans

Avec ce départ matinal, ma montée se fait à l’ombre et donc à la fraîche. J’arrive en haut sans l’impression d’avoir forcé du coup. Par contre, mauvaise nouvelle : j’ai 3 ampoules à cause de la grosse journée d’hier. Je suis surpris car ce n’est pas la première fois que je mets mes chaussures de rando. Je les avais utilisées l’année dernière pour des treks aussi, sans avoir aucune ampoule (tour des Aiguilles Rouges et tour des Fiz).

Trek des 3 cirques Hourquette d'Alans

La douleur n’était pas présente à la montée, mais par contre je les sens bien à la descente. Pas de chance car j’ai 700 mètres de dénivelé négatif jusqu’à la voiture !

Je prends mon temps et évite de descendre vite pour ménager mes pieds. Je fais des pauses fréquentes pour admirer le cirque d’Estaubé, lui aussi entouré de hautes parois et beaucoup moins fréquenté que son voisin Gavarnie.

Trek des 3 cirques Estaube
Trek des 3 cirques Estaube

Ce cirque est vraiment superbe aussi et je ne me lasse pas du paysage. En plus, je rejoins le cours d’eau qui descend du cirque, avec une couleur incroyable. On aurait presque envie d’y boire directement, si ce n’est qu’il y a beaucoup de vaches et moutons en haut du cirque qui ne s’embêtent pas pour faire leurs besoins à proximité immédiate de la rivière.

Trek des 3 cirques Estaube

Ce cours d’eau va se jeter directement dans le lac Gloriette, créé avec le construction d’un barrage. Je rejoins donc le parking où est stationné mon fourgon. Mon idée était de m’arrêter 5 minutes pour prendre de la nourriture et poursuivre le sentier vers Troumouse. Mais mes ampoules aux pieds me font douter et je n’oublie pas que je suis surtout venu dans le coin pour aller ensuite trekker à Néouvielle. Si je veux pouvoir le faire, il faut m’économiser un peu.

Un coup d’œil sur ma carte : du lac Gloriette à Troumouse, il y en a environ pour 2h30 de marche. Parallèlement au sentier, il y a une route. Vous voyez où je veux en venir ? Une route, ma voiture à disposition… C’est de la triche mais c’est pour le bien de la suite de mes vacances (et l’avenir me donnera raison !). Je m’évite donc cette marche et file en voiture en bas du cirque de Troumouse, à une poignée de kilomètres à vol d’oiseau.

Je me gare au grand parking près de l’auberge du Maillet. Sans attendre, je vais y manger une bonne assiette de produits locaux avec charcuterie, fromages etc… Un régal ! Je ne veux pas me presser et ma journée de marche est terminée. Je profite de l’après-midi pour faire une sieste dans mon van, aller prendre une bonne douche à l’auberge du Maillet (pour 2 euros seulement). Me voilà requinqué !

En fin d’après-midi, le parking se vide et ne restent que quelques vans dans ce beau décor.

Trek des 3 cirques Troumouse

Jour 3 : Cirque de Troumouse depuis l’auberge du Maillet

Distance : 12 km

Dénivelé : + 500 mètres / – 500 mètres

Durée : 4 heures

Trek des 3 cirques - troumouse - GPX

Départ à 8h00. Les visiteurs ne sont pas encore arrivés et je pense être le premier à m’engager sur le sentier. Finalement, je croise un berger venu voir son troupeau avec son patou. Heureusement, ce dernier n’était pas trop bête et son maître l’a vite rappelé à l’ordre lorsqu’il s’est mit à aboyer sur moi.

Depuis le parking de l’auberge, il y a un petit train tiré par un tracteur qui monte jusqu’au cirque de Troumouse. Je voulais partir tôt car il y a beaucoup de monde à venir l’après-midi et monter grâce à cette aide mécanique.

Malgré ça, le cirque de Troumouse est considéré comme le plus sauvage des 3 cirques. Après la montée en lacets, j’arrive dans ce cirque.

Trek des 3 cirques Troumouse
Trek des 3 cirques Troumouse

Le matin, le soleil n’éclaire pas l’ensemble du cirque, contrairement à l’après-midi. Cela explique peut-être le calme matinal, à l’opposé de l’agitation d’après 13 heures. Les photos seront plus belles avec le soleil de fin de journée, mais ce n’est pas ce que je recherche encore une fois. Des belles photos de montagnes, j’en ai déjà un paquet !

Je file au lac des Aires, désert en ce début de journée..! A part un randonneur qui a eu la bonne idée d’y bivouaquer. Très beau spot pour passer la nuit en effet : de l’eau à disposition, à l’abri du vent, des endroits plats avec de l’herbe molle…

Trek des 3 cirques Troumouse

Plein de sentiers autour du lac, que je décide de prendre au hasard et voir où ils mènent.

Un chemin longe un cours d’eau et arrive dans un cul-de-sac avec la cascade de Matacas qui plonge vers la vallée.

Trek des 3 cirques Troumouse
Trek des 3 cirques Troumouse

Je reviens sur mes pas et cherche à prendre de la hauteur pour voir cette vallée. Je quitte le sentier et m’aventure à travers le dédale de collines du cirque. J’arrive finalement à proximité de la cabane des Aires, où un troupeau de moutons et son berger se trouvent.

Trek des 3 cirques Troumouse

Direction enfin le sommet d’une colline où se trouve une statue de la vierge de Troumouse. Je ne viens pas pour me recueillir mais plutôt pour la vue panoramique qu’on a sur le cirque depuis cet endroit.

Trek des 3 cirques Troumouse

Il est 11h30 et je vois de plus en plus de monde arriver. Cela signifie qu’il est temps de partir pour moi, après avoir bien parcouru le cirque en long et en large. J’emprunte le même chemin pour descendre au parking de l’auberge.

Je mange à nouveau le midi à l’auberge du Maillet, et à nouveau un bon repas riche en calories !

Fin du trek des 3 cirques

Ce trek sur 3 jours, avec chaque jour un cirque, est superbe vraiment. Les paysages sont magnifiques, on traverse des zones pastorales à l’atmosphère paisible… Les 3 cirques sont tous impressionnants :

  • Gavarnie en impose mais est victime de sa beauté avec un flot important de visiteurs,
  • Estaubé est du même style que Gavarnie mais beaucoup plus calme,
  • Troumouse n’est pas le plus haut mais a la plus grande superficie et le plus sauvage avec les nombreux cours d’eau.

Bref, ce trek des 3 cirques pyrénéens que je n’avais absolument pas planifié ni préparé est une belle découverte pour moi et me donne envie d’en voir beaucoup plus des Pyrénées !

Direction Néouvielle désormais !


1 commentaire

Tour des lacs du Néouvielle - Y a qu'à rêver · 24 juillet 2021 à 17 h 13 min

[…] quelques imprévus et finalement le trek des 3 cirques à Gavarnie, me voilà désormais bien arrivé à Néouvielle ! J’avais lu un magazine de voyage où […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :